Nous vous avons envoyé un message électronique.

Nous sommes désolés mais nous n'avons pas pu vous envoyer le lien sur votre courriel. Veuillez vérifier votre adresse électronique.

Missing captcha code. Please check whether your browser is not blocking reCAPTCHA.

Invalid captcha code. Please try again.

Aide contextuelle

GEO5

Tree
Settings
Produit:
Program:
Langue:

Capacité portante sur un sous-sol non drainé

L'une des approches suivantes est disponible pour évaluer la capacité portante d'une fondation en conditions non drainées :

De plus (à l'exception de la norme espagnole CTE DB SE-C), les coefficients dus à Brinch-Hansen sont utilisés pour prendre en compte les fonds de la semelle inclinée (voir procédure standard).

En cas de conditions non drainées, on suppose que, lors de la construction, la semelle subit un tassement instantané accompagné de déformations en cisaillement du sol en l'absence de changements volumétriques. Lorsque la structure est achevée, le sol subit une consolidation primaire et secondaire accompagnée de changements volumétriques. L'influence de la contrainte nulle apparaît dans la réduction de la résistance du sol. La résistance du sol est ensuite présentée en termes de valeurs totales de l'angle de frottement interne φu et de la cohésion totale cu (ces paramètres peuvent être considérés comme minimaux). En fonction du degré de consolidation, la valeur de l'angle total de frottement interne φu va de 0 à φef, la cohésion totale cu est supérieure à cef.

Étant donné que le choix des conditions non drainées dépend d'un certain nombre de facteurs (vitesse de charge, perméabilité du sol, degré de saturation et degré de surconsolidation), il incombe au concepteur de décider, en fonction du problème réel à résoudre, si des paramètres effectifs doivent être utilisés. Néanmoins, les paramètres globaux sont généralement utilisés pour les sols à grain fin.

Essayez GEO5 gratuitement sans limitation des calculs.